Braquage Sonore & Cie mène un travail de création qui place l’écoute au cœur du processus artistique :

Des créations in situ, à la croisées des arts visuels et des arts numériques, pour observer, diagnostiquer et sublimer nos relations aux espaces quotidiens (lieux de vie, de travail,…) et à nos espaces d’évasions ( et tout particulièrement notre rapport à la nature).

Des concerts immersifs dont la diffusion spatialisée des sons modifie la perception du public. Une volonté de son responsable artistique Jérôme Hoffmann d’imaginer des formes inédites d’écritures et de restitutions qui questionnent nos relations à espace, au silence, au mouvement et à la rêverie.

Une équipe à géométrie variable en fonction des projets avec : Stéphane Perche (graphiste et photographe), Mathias Beyler (performeur sonore et bien+), Bastien Defives (photographe), Cyril Laucournet (réalisateur-auteur), Damien Oliveres (réalisateur), Jean Poinsignon (compositeur), Brigitte Négro (chorégraphe), Jean Cagnard (auteur)

++++Nous suivre : Inscription à la Newletter ici ++++


Exposition Photo Sonore « l’effet Doppler des paysages : Parc de l’Aubrac » 2021

Braquer, signifie « pointer », « se concentrer sur » mais également « diriger », « changer de direction »


Braquage Sonore & Cie est une association créée en août 2018 autour de son responsable artistique, Jérôme Hoffmann. Musicien compositeur, manipulateur et constructeur sonore à la formation de géographe, il développe depuis plus de 15 ans un travail sur la création sonore, le mouvement, la musicalité des sons qui nous entourent et l’écoute.
La compagnie a pour vocation de porter des projets de créations traitant de l’écoute et mettant en scène « le son » comme propulseur de rêverie et de narration.
De l’installation autonome aux représentations performées, allant d’un format très court pour une expérience sensorielle, au concert, en passant par un instant de pure relaxation mouvementée à l’occasion d’une sieste sonore, Jérôme Hoffmann tente de révéler l’identité et les potentialités sonores d’un espace, de manière réelle, symbolique ou poétique.
La compagnie développe également des projets de territoire autour de la question de la perception des espaces. Des jeux entre nos représentations mentales confrontées aux réalités sonores des lieux et des créations à partir des matériaux sonores captés in situ.


img_4398


« Il n’y a pas de sommeil pour l’audition » Pascal Quignard


Braquage Sonore & Cie est soutenu par la DRAC Occitanie dans le cadre de l’aide au projet musical, la Ville de Montpellier et le Département de l’Hérault dans le cadre de l’aide au fonctionnement.

LogoS1