L’effet Doppler / A l’écoute de… (création 21/22)

« L’effet Doppler / A l’écoute de… » est une création contemporaine qui s’inscrit dans un courant artistique qui va dans le sens du décloisonnement des disciplines, du dialogue des univers, des formes nouvelles ou des formes inspirées de différentes pratiques. Son processus de création va dans ce même sens : décloisonner les sources de cette dernière.
Notre projet suit une méthode qui permette de désacraliser l’acte artistique par la mise en dialogue -aux allures de recherche collaborative- des perceptions entre ceux qui découvrent et ceux qui vivent quotidiennement un espace. Espace où la distance du fauteuil à la scène n’existe ni physiquement ni symboliquement et où le public a la parole la plus expérimentée en termes de vécu et d’expérience in situ, de compétence d’usage. Un projet dont l’intention est que l’expérience proposée ait un impact sur les perceptions des participants. Pendant le processus de création et ultérieurement.

Une création sur notre relation à l’écoute et nos interaction avec nos environnements sonores quotidiens

Qui n’a jamais remarqué que lorsque nous changeons de lieu de vie, pour les vacances ou lors d’un déménagement, nous devenons particulièrement sensibles aux nouveaux sons qui nous accompagnent le jour et plus encore lors de la première nuit. Notre acuité auditive s’estompe ensuite, les sons prennent place dans le nouveau paysage sonore et passent alors sous les radars de notre perception consciente.

Nous avons en nous des représentations mentales de l’identité sonore des lieux que nous traversons régulièrement. Mais quelles sont-elles ?

Dans la langue latine, écouter signifie obéir, s’écrit «  obaudire  ».
Nos oreilles n’ont pas de paupière, et bien que nous en soyons peu conscients, les sons des espaces que nous traversons s’imposent à nous chaque jour. Ils interagissent avec nos émotions, perturbent ou nourrissent nos sensations de façon positive ou négative.

Questionner les habitants d’un territoire ou les usagers d’un espace en utilisant les sons de leur quotidien comme appeau de l’attention est pour cette création un moyen d’aborder le sujet central de l’écoute.

Elle sera le fil rouge de la narration d’un voyage qui, finement mené, amènera le spectateur à s’interroger sur son attention, ses perceptions, et sur son pouvoir de modification de sa propre réception du son. Car nos écoutes ne sont pas neutres…

Une écriture à 4 mains par Laucournet Cyril et Jérôme Hoffmann, l’un à l’image l’autre au son et les deux au plateau pour la création 21/22 « L’effet Doppler – A l’Ecoute de … »


–  20 Septembre / 1 octobre, Effet Doppler, Frontignan, résidence de création.

–  11-/21 Octobre, Effet Doppler, Balaruc le Vieux, résidence de création .

–  25 octobre/ 6 Novembre, Effet Doppler, Scène Nationale Théâtre Molière de Sète, La passerelle, résidence de création.

– 5 Novembre, sortie de résidence #3 Effet Doppler A l’écoute de Sète, 19h

+++++

L’EFFET DOPPLER : A L’ÉCOUTE DE….
Protocole et Principe de cette création
(en cours d’écriture…)

C’est en 1842 que Christian Doppler démontre comment le mouvement ou son absence modifie le son et la perception de l’espace. C’est ce principe physique qu’utilisent certains animaux ou humains pour appréhender leur environnement.

Un créateur sonore et un créateur vidéo se mettront en mouvement pendant plusieurs jours dans un espace déterminé (quartier, rue, bâtiment, ville, espace naturel…) pour en tirer les matières sonores et visuelles qui composeront leur création.

Capturer la signature sonore de ces espaces tout en sachant que notre simple présence modifie ces espaces (cf L’EFFET DOPPLER définition!)

_OBJECTIFS:
Proposer lors d’une performance en direct, composées exclusivement d’images et de sons et témoignages captés in situ, un regard singulier sur les espaces que le public côtoie quotidiennement.
(faire émerger les souvenirs, susciter la curiosité, déplacer le regard, s’éveiller à l’écoute, questionner le regard que l’on porte sur notre environnement…. )

Une performance de 45 minutes environ…
La création peut s’envisager également sous forme d’installation autonome (Vidéo / Son ) d’environ 30 minutes.

_ LIEUX POSSIBLES D’INSTALLATIONS :
Extérieur ou intérieur, dédié ou non dédié (avec faible luminosité cf besoins techniques)

_COMMENT ILS EN PARLENT :
Retours des premières sorties de résidence

« On dirait que vous êtes une sorte d’agence de psychanalyse des paysages, c’est très surprenant et ça m’a embarqué  »
« J’ai revu tous les sons de mon enfance, même s’ils semblent bruyant à la ré écoute, j’ai plongé dans mes souvenirs et ce fut très agréable »
« C’est un peu comme une fausse concertation publique sur les sons de notre ville, cela m’a captivé ».
« Mais de toute façon, c’est vrai qu’on les entends plus les sons du quotidien ! »

« cette création en direct à partir de nos sons était vraiment intrigante, quelle musique notre quotidien ! »

-__________________________________________________________________-

Projet soutenu par la DRAC Occitanie dans le cadre de l’aide au projet musical.

%d blogueurs aiment cette page :