259ieme et dernière du Poids de la Peau

La fin d’une époque, juin 2008…décembre 2015…257 représentations, pour 8 pays visités et 123 villes ou villages; un girafon, un fildéferiste, 2 musiciens, 5 techniciens, 5 personnes au bureau, 5 versions (ialien, catalan, anglais, slovène et tchèque)…
les samedi 12 et dimanche 13 décembe, 16 h à Claret, nous jouerons les 258eme, 259eme et dernières représentations du poids de la peau Sébastien Le Guen Hoffmann jérôme, Lonely Circus

2015 PDP La friche2

Zagreb Novog Cirkusa

Une magnifique représentation à Zagreb de Fall fell fallen au ZKM (Zagrebačko kazalište mladih) inviter par le Festival novog cirkusa, et L’institut français
pour Rendez Vous
Un grand merci à Ivan et son équipe pour leur accueil.

photo by Tea Gabud

Lonely Circus presenting « Fall Fell Fallen » at Festival novog cirkusa in Zagreb, Croatia; photo by Tea Gabud

Zagrebačko kazalište mladih

Festival novog cirkusa.

Fall Fell Fallen #S, Creation pour Theatro a Corte, Turin

 

Trois Jours de résidence pour créer cette version #S de Fall fell fallen,  pour lieux étranges ou non dédié comme on dit désormais, ici dans les ecuries du chateau de Racconigi près de Turin. Une version plein feux, plus brute et épurée que la version salle, plus proche des prémisses de Fall fell fallen. Tres bien reçue par le public et la presse italienne et française venue pour l’occasion.
Theatro a Corte
Presse

Le JDD.fr

A Racconigi, Lonely Circus avait adapté pour le lieu Fall, fell, fallen, fascinant exercice d’équilibre de Sébastien Le Guen associé à une partition sonore originale à plus d’un titre!

Compagnie Lonely Circus, France / Cirque
Fall, fell, fallen, une performance physique originale installée sur un plateau identique à un ring sans les cordes de délimitation. En bout de scène, Jérôme Hoffmann s’agite sur une base musicale composée d’étranges éléments émettant des sons venus d’ailleurs. Pendant ce temps, Sébastien Le Guen s’essaie à des recherches d’équilibre sur des planches, des bastaings en bois, une slackline. La concentration est mise à rude épreuve, l’engagement physique de Le Guen en témoigne. Que veut-il exprimer dans les numéros d’équilibres successifs présentés ? Très certainement le dépassement de l’homme face à des obstacles insurmontables. Les contourner ou les affronter ? L’artiste montre le chemin, volonté, audace, suée à l’appui. Guidée par la création musicale de Jérôme Hoffmann, Sébastien Le Guen s’attache à montrer le rapport de force de l’homme face à des situations frôlant le danger. Une belle performance réalisée dans les écuries royales du château de Racconigi.

 

Teatropersinalta.it

La seconda performance della giornata si svolge, invece, in un interno, probabilmente una stalla della scuderia, dove la coppia di artisti – Jérome Hoffmann e Sébastien Le Guen, ovvero il collettivo Lonely Circus – presenta la propria opera, dal titolo indicativo Fall, Fell, Fallen #S, dedicata all’azione corporea e alle sue interazioni col suono, con la musica e con i materiali. Il funambolo Le Guen mette in scena il proprio corpo alle prese con innumerevoli cadute ed è il soggetto stesso che costruisce i supporti dai quali è condannato a cadere, sfidando continuamente la forza di gravità dominata nel corso dello spettacolo. Proprio il costume dell’attore, vestito in abito elegante, sembra fare riferimento alla condizione dell’individuo borghese nel mondo contemporaneo, continuamente abbattuto e colpito da elementi che lui stesso ha contribuito a creare, mentre risulta di grande impatto e suggestione l’accompagnamento sonoro di musica concreta che Hoffmann definisce a partire dai legni, dai metalli e dai nastri adottati per i numeri acrobatici. La performance diventa così, da un lato, un’ovazione alla caduta, intesa come momento rivelatore nel quale il corpo prende coscienza dei suoi limiti, e, dall’altro, continuo  tentativo di riscatto da quegli stessi limiti attraverso la propria fisicità  come mezzo da opporre alla rigidità del mondo esterno.

 

DELTEATRO.IT

Ci pensa infine l’aitante funambolo francese Sébastien Le Guen, in arte Lonely Circus, accompagnato dallo stralunato ma geniale “rumorista” Jérôme Hoffmann, a rialzare il tasso adrenalinico del pomeriggio trascorso a Racconigi con la performance Fall, Fell, Fallen #S, che unisce con originalità equilibrismo ed esotismo musicale, riuscendo a trasformare la fettuccia sulla quale danza a un metro da terra in corda armonica che vibra a tempo con la base ritmica, procurata dal vivo con “strumenti” improvvisati come rondelle e barre filettate o suoni campionati. Un “tappeto” sonoro che non si limita a sottolineare i passaggi più ricchi di pathos della performance ma “dialoga” proficuamente con l’artista. Grazie a qualche asse di legno e un po’ d’acqua saponata lasciata cadere su una pedana, Le Guen è un novello Sisifo che costruisce percorsi accidentati sui quali avventurarsi senza tuttavia giungere mai a una svolta. Un continuo costruirsi e sfasciarsi di ostacoli e impedimenti che rappresenta forse una metafora dell’uomo contemporaneo.

 

DELTEATRO.IT

Tournée Slovenie « Le poids de la peau »

Tournée slovène du Poids de la peau (Lonely Circus) avec Ana Monro.
2​6 juin – Sezana (Slovénie)
27 juin – Kranj (Slovénie)
28 juin – Murska Sobota (Slovénie)
4 juillet- Ljubjana (Slovénie)
5 juillet – Nova Gorica (Slovénie)
6 juillet – Maribor (Slovénie)

Made in Friche 2015

2 représentations magiques du Poids de la Peau, dans la cour Jobin de la Friche de la belle de Mai à Marseille point d’orgue de la biennale internationale de cirque en PACA.

www Friche de la belle de mai
www Biennale internationale du cirque
Poids de la peau, La friche de la Belle de Mai, Marseille 2015

Cirque Electro au Château de Suze la Rousse

Jeu de Paume, Suze la Rousse
Fall Fell Fallen – Cie Lonely Circus
Cirque électro au château de Suze-la-Rousse
Une partition du risque et de la chute entre concert et performance plastique.
Le fildefériste Sébastien Le Guen et le musicien expérimental Jérôme Hoffmann inventent ensemble un drôle de cirque électro. Ils tentent le grandiose dans le minimal, le bricolé. L’équilibriste évolue entre une slackline sonorisée, des bastaings de bois, des planches empilées et un lino de salle de bain détrempé ; le musicien est entouré de machines à sons faites maison. Le duo se risque et se rattrape sur des sons étranges, tangue sur les rythmiques d’une platine vinyle transformée en boîte à rythme bancale. Ils se nourrissent l’un l’autre en se donnant du son à moudre. La lumière les éclaire, les éblouit, les range et les dérange pour composer une cérémonie sensible et singulière.
Représentations à 21h. Accueil à partir de 20h30.
Les 11, 12, 14, 15, 16, 17 août – Suze-la-Rousse –

CG Drome

 

Création sonore de la série « Les clés de la république »

Création de la musique et habillage sonore avec Julien Valette de la série « Les Cles de la République » pour la Générale de Production et la chaine parlementaire LCP

Une série de programmes courts pour réviser les institutions
Sauriez-vous expliquer ce qu’est Le Conseil d’Etat à vos proches ? Pourriez-vous raconter comment sont nées les notions de droite et de gauche ?

Exécutif, législatif, judiciaire, société et international… Les institutions et leurs missions respectives sont paradoxalement peu ou mal connues du grand public.
Pédagogiques et ludiques, Les clés de la République proposent une relecture amusée et éclairante des règles du jeu de la démocratie. Un récit singulier, incarné et enthousiaste sur le fonctionnement de nos institutions, sur un ton volontairement décalée et accessible.

Coproduction LCP / La Générale de Production
Ecrit par Thomas Legrand – Réalisé par Matthieu Decarli et Olivier Marquezy

LCP Les clés de la république

 

 

Concert au « Tropisme Festival » en SON

3 Extraits du Concert au Trioletto le 21 février 2014
« Début extrait » J.Poinsignon / Hoffmann Jérôme
« Ambient, extrait » J.Poinsignon / Hoffmann Jérôme
« Ambient, extrait » J.Poinsignon / Hoffmann Jérôme

INSTALLATION en image

TROPISME FESTIVAL
Jean Poinsignon

CONCERT / FESTIVAL TROPISME 21 FEV 21H

FESTIVAL TROPISME

Concert performance de Jean Poinsignon et Jérôme Hoffmann

TROPISME FESTIVAL innovation et création à l’ère numérique

suivra le live de Gerald Kurdian.
21H le 21 salle du trioletto (Montpellier)

 

JÉRÔME HOFFMANN & JEAN POINSIGNON
Compositeur et designer sonore, Jean Poinsignon développe une bio-musique dont la matière sonore est puisée dans le monde animal. Compositeur de musique électronique et électro-acoustique, Jérôme Hoffmann s’attache à créer une musique à voir, mettant en scène de petits objets improbables qu’il capte et retransmet amoureusement. Riches de leur sensibilité et de leur plaisir évident à jouer ensemble, tous deux vous invitent à une échappée belle, poétique et surprenante.

GÉRALD KURDIAN
Après « This is the hello monster ! », Gérald Kurdian continue de s’interroger sur le progrès et l’influence des nouvelles technologies domestiques (ordinateurs, tablettes, smartphones) et des médias sur nos corps, nos imaginaires, notre perception du réel. Son nouveau projet « La Solidité Des Choses » est un champ de réflexion sensible sur les conditions de fabrication de notre inconscient collectif et s’imagine comme l’opportunité d’un recul sur l’étrangeté, l’absurdité de ce dialogue de l’individu contemporain avec lui-même. La quinzaine de titres qui le composent s’appuient sur des interviews menées durant un an auprès de personnes ayant un rapport particulier
à l’idée de corps augmenté.
On y entend les paroles revisitées d’un guérisseur, d’un enfant surdoué, d’un businessman hyperactif sorti de son corps à la suite d’un arrêt cardiaque, d’une esthéticienne qui voit les auras, d’un acteur porno… Ce sont les voix-fantômes d’un doute, celui de la difficulté à retrouver son propre corps, son énergie, sa présence dans un monde hésitant entre réalité et virtualité. En live, « La Solidité des Choses » se déploie sous la forme d’un concert augmenté, en collaboration avec Dorian Jude avec qui Gérald Kurian développe une approche spécifique de la création vidéo. Cette spécificité tient autant de la singularité de ses dispositifs technologiques que d’une envie amusée de faire écho aux questions que ses recherches soulèvent, le tout sur fond de musique pop.

Intervention Colloque « Musique et cirque, une relation féconde »

« Musique et cirque, une relation féconde ».

Colloque International 17 et 18 octobre.

Direction : Yvan Nommick et Philippe Goudard

•Vendredi 18 octobre Session 3 : Nouvelles approches
Présidence : Yvan Nommick (Université Montpellier 3, RIRRA 21)
9h30 : Patrick Taïeb (Université Montpellier 3, IRCL)
« Cirque et droit des pauvres à Paris au début du XIXe siècle »
10h15 : Philippe Goudard (Université Montpellier 3, RIRRA 21)
« Captation et traitement du son des numéros de cirque : une expérience au Centre National des Arts du Cirque (1991-1993) »
11h : pause
11h15 : Quand cirque et musique dialoguent : Jérôme Hoffmann (compositeur), Sébastien Le Guen (artiste de cirque) et Vivien Sabot (technicien son) s’entretiennent avec Yvan Nommick (musicien et musicologue) et Philippe Goudard (artiste de cirque et chercheur)
12h : discussion et clôture du colloque
Site Saint-Charles – Salle 005, Université Paul-Valéry

Colloque international organisé par le RIRRA 21 (EA4209) Université Paul-Valéry Montpellier 3 (France)
Direction :
Philippe Goudard et Yvan Nommick
en collaboration avec le Théâtre la Vignette et la Verrerie d’Alès Pôle National Cirque Languedoc-Rousillon

Concert Jean Poinsignon / Jérôme Hoffmann / L’espinas 07 06 2013

Un concert mémorable, une rencontre forte, un endroit unique, tout était réuni pour une soirée exceptionnelle!
C’était ma première rencontre musicale avec Jean Poinsignon un maître et un ami.
Sans aucune répétition nous avons plongé dans une improvisation de prés de 50mn, Jean avec son orchestres de Bestioles mélomanes et pour ma part quelques micros que croisaient des feuilles de châtaigniers et autres brindilles, de l’eau, une sanzula et un orgue à tiges home-made.
Bref une rencontre musicale hors normes aux plaisirs simples pour un public prés à voyager.

« Concert à l’Espinas extrait 1 »
« Concert à l’Espinas extrait 2 »
« Concert à l’Espinas extrait 3 »
« Concert à l’Espinas extrait 4 »

merci beaucoup à Armelle, Vero, Thibaut et Jean.
L’Espinas, Saint-Andéol-de-Clerguemort

jeanpoinsignon.com

« Dans les Bois » / 67e Festival d’Avignon

Dans les Bois / Sujets à Vif / Prog C
67e Festival d’Avignon / 2013

Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph
19, 20, 21, 23, 24, 25 à 11h

SÉBASTIEN LE GUEN, JÉROME HOFFMANN et DGIZ

  • «Dans les bois, derrière le lac, on trouve des feuilles et des craquements, des murmures et des soupirs, des bêtes sauvages et de l’eau qui coule. On trouve des Chaperons rouges de honte et des petits cailloux sans Poucet, des héros fatigués et des prédateurs égarés. On trouve sûrement des ogres sans bottes, des loups sans voix et des ombres sans sujet. Dans les bois, on se retrouve surtout face à soi-même. J’ai imaginé confronter le cirque électro, un travail basé sur l’image et l’accord sensible entre son et geste de cirque, à des mots en action, rappés et slamés. Un flot de paroles, des mots qui claquent et qui coulent comme autant de notes de bas de page, de contrepoints, d’échos au mouvement. Nous serons attentifs aux frottements, aux incidents, aux accidents, à la fragilité de cette rencontre entre deux univers pour recomposer, dans les bois, un trio en équilibre.»
    Sébastien Le Guen
  • Distribution : conception et interprétation
    Sébastien Le Guen, Jérôme Hoffmann, Dgiz

    Le fildefériste et comédien Sébastien Le Guen se forme au Lido, centre des Arts du cirque de Toulouse, avant de fonder sa compagnie Lonely Circus, associée pendant quatre ans à la Verrerie d’Alès, pôle national des Arts du cirque. Pour ses créations, il déplace sa pratique du cirque en collaborant avec des metteurs en scène, chorégraphes et auteurs. Avec son complice, le compositeur Jérôme Hoffmann, ils posent ensemble les premières pierres d’un cirque électro. Sébastien Le Guen invite ici le rappeur et slameur Dgiz à les rejoindre pour mettre en mouvement des mots sur une partition musicale live.

    Festival d’Avignon • Cloître St-Louis, 20 rue du portail Boquier, 84000 Avignon • Tél. : +33 (0)4 90 27 66 50

Production Lonely Circus
coproduction SACD, Festival d’Avignon
accueil en résidence Verrerie d’Alès, Pôle national Cirque Languedoc-Roussillon, Ville de Balaruc-les-Bains

Dgiz (site web)
Lonely Circus (site web)

fall fell fallen / Video

De Jerôme Hoffmann et Sébastien Le Guen
mise en scène collective sous la direction de Nicolas Heredia avec Jérôme Hoffmann (déséquilibres sonores)
et Sébastien Le Guen (équilibres sur objets)
Collaboration artistique marion Coutarel
Constructeurs olivier Gauducheau et Sylvain Vassal
Lumières marie robert
régie Vivien Sabot

Coproduction La Verrerie d’ales, Pôle National des arts du Cirque Languedoc roussillon, U4 — Parc du haut fourneau / Uckange (57)
avec le soutien de ministère de la Culture et de la Communication / DGCA et DRAC Languedoc roussillon, Conseil régional Languedoc roussillon, SACD
Lonely Circus est cie en résidence à Balaruc-les-bains (34)

Prises de vue et montage : Cyril Laucournet