/// Installations sonores


# Audit sonore, création 2018, Halle Tropisme, Montpellier

# Murmurations, 2017-2018, Parc de La Villette, Lebeau & associés, Paris



# AUDIT sonore

création de Jerome Hoffmann & Stephane Perche

N’avez vous pas remarqué que les escaliers que vous prenez tous les matins chantent à chaque marche, que la poignée de porte de l’entrée si on l’écoute en boucle siffle comme un pinson,…
Autant d’éléments sur lesquels pourraient se focaliser nos micros et objectifs optiques.

L’environnement sonore d’un lieu est comme une radio fantôme allumée en permanence qui nous relie à son histoire et résonne dans le présent. Partant de cette idée, nous proposons de nous réapproprier ces sons du quotidien pour les transformer et leur donner vie. C’est une redécouverte sensible de notre environnement, de son passé et de son actualité. La mise à la lumière de l’empreinte acoustique et visuelle qui s’imprime inconsciemment jour après jours dans nos mémoires. Pas une simple photographie mais la composition d’un paysage sonore vivant.

Méthodologie

– L’audit sonore : un temps de récolte sonore et photographique. Chaque objet ou matière signifiante est enregistrée et photographié.
– La transformation : un temps de travail en studio sur les matériaux récoltés.
transformations et mixage des sons pour dégager leur musicalité intrinsèque et composer un paysage sonore vivant, évocateur de sensations et de souvenirs à partir de tous les sons récoltés.
– La restitution : imaginer et définir ensemble la scénographie de l’installation et du concert pour une intégration idéale dans l’espace.

 




# MURMURATION

Une installation crée par Jérôme Hoffmann et Stéphane Perche

« Pour faire une prairie il faut un trèfle et une seule abeille, Un seul trèfle, et une abeille, et la rêverie. La rêverie seule fera l’affaire, si on manque d’abeilles. »  Emily Dickinson

Murmuration_teaser from stephane perche on Vimeo.

Dans l’histoire de l’humanité, la recherche du « confort » a toujours eu un corolaire : maîtriser la nature, s’en protéger. Jusqu’à l’oubli. L’illusion d’un décor. Le ciel est un plafond. Cette quête perpétuelle conduit à se poser une question étrange : l’homme est-il encore naturel ? A-t-il encore conscience de l’être ? Quels liens a-t-il encore avec la nature ? Quelle place reste-t-il à l’instinct?

Dans un monde où la nature a physiquement disparu, où son souvenir même est devenu une abstraction, le son des feuilles sous nos pas est-il ancré dans notre mémoire originelle ?
Ce son, s’il est maîtrisé par l’homme, agencé, transformé en musique, peut-il nous rapprocher de l’existence même de ces feuilles ? En écho à ces interrogations, Murmuration propose un voyage émotionnel dans un artefact de paysage. Construite à partir de matières non-organiques et d’objets manufacturés, cette installation immersive joue sur la création et la spatialisation sonore, les perturbations visuelles, les déplacements d’objets, la diffusion d’odeurs pour fouiller dans les mémoires inconscientes, recréer des sensations primaires et retrouver une empathie oubliée avec la nature. L’étonnement y prime sur la nostalgie, la suggestion sur l’affirmation. Il ne s’agit pas d’apporter des réponses concrètes aux dérèglements de nos écosystèmes mais de raviver la conscience de sensations enfouies et, peut-être, d’activer notre besoin de les préserver.

 

Dossier téléchargeable ici

Sur une idée originale de
Jérôme Hoffmann
et Stéphane Perche

Conception Robotique: Michel Ozeray

Conseil et conception lumière : Sylvie Garot et Léandre Garcia Lamolla

Production : Lebeau & associés ,  La Villette